Multiplication des plantes

Bouturage de plantes

Bouturage de plantes
Written by Charles

Comment faire des boutures de plantes?

Toute portion de feuille , bourgeon, tige ou racine prélevée sur une plante et traitée de telle façon qu’elle produise un sujets identique après culture.

Le bouturage de plantes est une méthode simple, rapide et économique pour obtenir des plantes nouvelles. Les boutures se prélèvent toute l’année sur des sujets sains et forts,  excepté les boutures de racines, qui se font pendant la période de dormance. Les boutures de tiges sont coupées juste sous un œil ou un bourgeon sans abîmer ce dernier. Avant de planter, la bouture dans un substrat d’enracinement, il faut la débarrasser des feuilles de base, des pétioles et des boutons à l’aide d’un outil tranchant. Il est préférable de tremper le bout de la bouture dans une poudre ou de gel à base d’hormones d’enracinement qui favorise l’émission rapides de racines. Nous allons ici vous donner quelques conseils pour réussir a coup sur le bouturage de plantes facilement.

Hormones de bouturage de plantes

Placer les boutures en pots, terrines, sous châssis chauds ou froids ou en pleine terre selon les sujets. Assurer un bon drainage, quel que soient le récipient; choisi, avec une couche de cailloux, de gravillons, de tessons de pots cassés, comblées avec un mélange de sable et de tourbe adapté à la plante bouturée. Plus la bouture est herbacée, plus on mettra de sable.

Tasser le sol et répandre une fine couche de sable grossier et sec en surface; lorsqu’on enfonce la bouture, le sable qui glisse dans le trou assure un meilleur drainage local et un enracinement plus rapide. Si la tige est trop flexible , faire un trou avec un petit plantoir de la forme d’un crayon, placer la bouture bien droite et enfoncer d’environ 3 à 4 cm.

Bouturage de plantes ligneuses

Les boutures ligneuses ou aoûtées, sont généralement enfoncées de 10 à 12 cm. Arroser très délicatement avec un arrosoir à pomme afin que la terre se tasse autour de la bouture. Les boutures s’enracineront bien si elles trouvent suffisamment d’humidité, de chaleur et de lumière;  aussi, l’installation d’un arrosage automatique est fortement conseillée en serre chaude ou sous-châssis de multiplication ( serre ).

La plupart des boutures de feuilles, d’œil ou de bourgeons exigent en général une chaleur de fond. On recherche alors un équilibre entre l’hygrométrie sur sol, celle de l’air, et la température,  qui doit rester constante.  Les boutures herbacées exigent une atmosphère humide et étouffée ( sous cloche ou châssis ) à température constante de 18°C: les boutures soumises à une chaleur de fond s’enracinent en une à deux semaines.

Les boutures semi-ligneuses demandent les mêmes conditions à 13-16°C.  Les boutures semi-ligneuses mettent pratiquement un mois , tandis que les boutures ligneuses, toujours prélevées en automne et plantées en extérieur, ne peuvent montrer des racines avant le printemps suivant. Les boutures placées sous-châssis de multiplication doivent être surveillées et arrosées tous les jours. Par temps chaud, les châssis ou cloches seront ombragés.

Dés que les boutures sont enracinées, les rempoter dans des pots ou des terrines remplies d’un mélange léger et les installer à l’ombre en entretenant l’humidité.  Pour une réussite totale de votre Bouturage de plantes, il ne faut négliger aucune étape. Pour finir, les endurcir peu à peu en les plaçant à des températures plus froides et en situation moins ombragée jusqu’au moment où on les met en place définitive.

Les différents modes de bouturage

Bouture à talon mi- aoutée

Bouture à talon mi- aoutée par le dessin

Pour multiplier les arbustes comme les Viburnums, Escallonies, Lavatéres, Il suffit de prélever des boutures semi-ligneuses (ou mi- aoûtées)
1 / Détacher un rameau avec un morceau de la  tige principale qui se nome « talon ».
2 / Le nettoyer de l’écorce inutile et couper  les feuilles de la base sans les arracher.
3 / Placer ces boutures dans un pot sous-châssis,  en serre ou sac de plastique perforé pour  maintenir l’humidité en évitant la pourriture.

Bouture aoûtée

Bouture de tige de bois mûr prise sur du bois de l’année après la saison de croissance, à la fin de l’été. Les tiges qui ont perdu leur couleur verte pour une tonalité brune plus ou moins foncée sont aussi devenues moins souples. Prélever des rameaux de 25 à 30 cm de long et comme pour les autres boutures, supprimer les feuilles de base et faire une coupe franche sous un nœud. Les boutures aoûtées se plantent à l’extérieur, s’enracinent avant de trouver leur place définitivement l’année suivante. Les installer dans une tranchée en V de 10 cm de profondeur que l’on tapisse de sable grossier pour faciliter l’enracinement. Placer les boutures sur un coté de la tranchée. Remettre le sol en place et tasser au pied. Ce genre de boutures ne demande pas d’humidité particulière. Les protéger, si l’hiver est rigoureux, e, mettant en place un châssis ou des cloches de protection. Après les gelées, s’assurer que les boutures ne sont pas déchaussées,  la terre se soulevant sous l’action du gel. On peut ainsi multiplier les arbustes, les arbres et les arbustes fruitiers.

Bouture semi-aoûtée

Boutures de tige prélevée en fin d’été sur du bois de l’année. Couper un rameau de 5 à 10 cm de long sur un rameau adjacent ou sur l’extrémité du rameau principal. Retirer toutes les feuilles de la partie basse de chaque bouture et les couper  franchement juste sous un nœud. Planter les boutures fermement dans le sol sur un quart de leur longueur, à l’ombre. Disposer la cloche ou le châssis pour un meilleur enracinement. La plupart des arbustes se propagent par cette méthode.

Bouture de feuilles

Bouture de feuille avec ou sans son pétiole

Bouture de feuille avec ou sans son pétiole.
Placer le pétiole ou la feuille dans un mélange de terre, sable et tourbe, soit
verticalement, comme le saintpaulia, soit horizontalement, afin que la grande
feuille soit posée à plat sur la terre. Plaquer la feuille, faire des entailles avec
la pointe d’un couteau sur les nervures principales de façon à arrêter la sève.
On obtient ainsi facilement plusieurs jeunes plants à partir d’une seule feuille. Ce genre de
bouture demande une atmosphère confinée et humide avec une température
avoisinant 16°C – 18°C. Il est souhaitable de multiplier de nombreuses plantes
de serre comme le bégonia, le cyperus, le gloxinia et la saintpaulia par bouture
de feuille.

 

Bouture de racine

Bouture de racineUn morceau de grosse racine prélevé pendant la période de dormance fournit de
bonnes boutures à partir de la racine principale charnue. Couper en morceaux de 5 à 7 cm de long près de la couronne de la plante. Entailler en biais la base des boutures ainsi prélevées et horizontalement leur partie supérieure. Placer la bouture dans un pot ou une terrine de compost, terreau, tourbe ou sable. La bouture ne doit pas dépasser, mais arriver juste au-dessous de la surface de la terre. Les boutures de racines minces comme celles du phlox peuvent être posées à plat sur le sol et couvertes d’une fine protection de compost; ce type de bouture s’enracine  sous-châssis ou en serre froide. Au printemps, les racines seront formées et les boutons apparaîtront. Ces boutures se mettent en pépinière au début de l’été. On traite ainsi le pavot d’Orient, le phlox, la rose trémière, le verbascum …

 

Bouture de racines en boite

bouture de racines en boite

On pratique aussi des boutures d’écailles, comme celles du lis écailleux,
pour lesquelles  il faut procéder de la même manière que le bouturage de
racine. Laisser dépasser les écailles du milieu sableux dans lequel elles sont
enfoncées.

 

 

Bouture d’œil en verre

bouture d'œil en verreBouture de tige semi ligneuse munie d’une feuille , généralement persistante, et
d’un œil axillaire latent. Profitez d’une taille de haie ou d’un arbuste avec votre sécateur électrique pour prélever les boutures. Planter la bouture afin que la feuille et l’œil arrivent
juste  au-dessus de la surface du sol.
Il faut assurer une chaleur de fonds jusqu’à enracinement.
Les camélias se multiplient de cette façon.

 

 

 

Bouture d’œil en sec

bouture d'œil en secBouture ligneuse, souvent de vigne, prélevée sur une tige pendant la période de
dormance, d’automne ou d’hiver.
La bouture est longue de 3 à 4 cm et ne porte qu’un seul œil ou bourgeon.
Retirer le morceau d’écorce du coté opposé au bourgeon .
Coucher cette face sur le substrat de culture en l’y maintenant fortement appuyée.
Saupoudrer largement la surface du substrat avec du sable pour que la bouture
disparaisse, ne laissant dépasser que l’œil au-dessus du niveau du sable.
Il faut veiller à maintenir une humidité constante, car l’enracinement se fait avec une chaleur de fond de 24°C.

 

 

Bouture d’herbacée

Bouture de jeune tigeC’est le bouturage de plantes le plus couramment pratiqué, celui que tout le monde a effectué au moins une fois dans sa vie.

Bouture de jeune tige, de 5 à 7 cm de long, prélevé au début de la période de croissance
lorsque les tiges sont souples et tout en sève à l’aide d’un sécateur bien affuté.
Il convient, pour les plantes vivaces , de choisir des tiges ne portant pas de fleur.
Retirer les feuilles inférieures et couper la tige sous nœud avec un greffoir.
Planter en compost léger et poreux sous-châssis de multiplication maintenu  à 16°C – 18°C.
Le sable ne pouvant leur apporter de nourriture, rempoter les boutures dès qu’elles sont
munies de racines. Les plantes vivaces et herbacées comme le chrysanthème,
le delphinium, le géranium, le lupin se multiplient ainsi.

 

 

Voila, vous savez maintenant tout sur le bouturage de plantes, il ne vous reste plus qu’à pratiquer.

Leave a Comment